Des voix

Tu attends. Les voix autour sont des sons étranges. Que des chuchotements racontant des rumeurs. Des secrets et des impertinences. Mais dans tes pensées, tout devient flou. Une continuité de mots indéterminables. Une masse inutile dont on ne peut pas se passer. En même temps c’est agréable. Une base constante du monde réel qui rappelle la vraie vie pendant que les pensées s’envolent dans l’infini, dans l’abstrait, dans l’inconnu. Un contraste grâce aux mots vides en face des pensées si pleines qui n’arrivent pourtant jamais à une fin.  Puis le silence. Les voix sont parties. Tu te reposes dans le calme, mais dès que tu te laisses tomber, ton esprit bouge, s’étire, et des milliers d’idées commencent à parler, à crier en même temps, l’une à travers de l’autre. Un désordre parfait. Tu ne comprends plus rien. Rien n’est plus clair et tu ne sais pas quoi faire de toutes ces impressions. Tu es perdu. Dès que tu te concentres sur un aspect, il s’enfuie et s’échappe. Son cœur se cache. Sans avoir trouvé des réponses, tu te retires de nouveau dans un court moment de calme, tu ignores les voix, leur claques la porte au nez.  Mais lorsqu’on ferme une porte, une autre s’ouvre. Les voix des étrangers regagnent lentement du terrain. Maintenant ils sont plus supportables qu’avant. Ils ne s’échappent pas et même si on en attrape que des petites portions, ils racontent quant même des histoires plus claires et interprétables. C’est presque agréable.    

Kejruna

Advertisements

Feel free to share your thoughts and leave a reply!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s